Tenerife – Archipel des Canaries– Coordonnées GPS : 28° 27′ 30” N – 16° 14′ 48” W – 19 août 2021

Après 6 mois à arpenter Gran Canaria dans toutes ses longueurs, ses largeurs et ses hauteurs, il était temps de partir à la découverte de Tenerife. Nous devions déjà nous y rendre l’an dernier, mais le Covid avait fortement modifié notre itinéraire.

C’est donc avec beaucoup d’entrain que nous quittons le port de Las Palmas. Nos bateaux copains Agnès et Denis d’Imagine et Danyel d’Aloha sont venus nous saluer hier soir et ce matin, nos voisins Alexander, Marcia et Basilio se sont levés tôt pour nous dire au revoir. On ne se dit jamais adieu car on sait qu’à un moment ou un autre, on se retrouvera quelque part.


Nous franchissons la digue à 7h20, il fait beau et assez bon. La météo prévoit 10 à 15 nœuds de vent, une houle de 1,50 mètre et du soleil sur tout le trajet.

A peine avons-nous dépassé la digue du port commercial que la houle semble plus importante que prévue. Nous envoyons la Grand Voile en prenant un ris car les conditions vont se corser un peu plus loin. On le sait, c’est géographique, dès que nous ne serons plus protégés par l’île, le vent forcera. Pour l’instant, nous avons entre 7 et 9 nœuds et nous avançons à 5. Nous devions bénéficier d’un vent de travers, nous naviguons au près. Jean-Marie décide de faire fonctionner notre merveilleux moteur Volvo Penta, ça va lui faire du bien à lui aussi de naviguer !

Après quelques minutes à barrer, il est temps de mettre notre pilote automatique en marche. Mais celui-ci est visiblement contrarié de ne pas avoir servi pendant un moment. Il nous indique le message « moteur arrêté ». On éteint tous les instruments et le remettons tout en route, rien à faire notre pilote est en grève.

La mer est de plus en plus formée et la houle de 1,5 mètre et devenue une grosse houle croisée avec des creux de 4 à 5 mètres. Jean-Marie n’est pas très enthousiaste pour aller vérifier les connections du pilote et il est encore plus dissuadé quand il voit que l’état de la mer commence à influencer sur l’état du co-skipper. J’ai le petit-déjeuner qui remonte et si je ne m’allonge pas, les poissons vont pouvoir bénéficier d’une salade de fruits dans peu de temps.

Il nous reste environ 8heures de navigation devant nous, donc nous barrerons à tour de rôle. Pendant ce temps, Mooring profitera du confort de son panier.

Nous avons sorti la canne à pêche avec un super leurre. Nous aimerions vraiment pêcher et remonter les scores de Topoïs mais avec la mer formée, nous ne sommes guère optimistes.

Comme prévu, une fois que nous sommes dans le couloir entre les îles de Gran Canaria et de Tenerife, le vent force vraiment. Nous passons à 15-20 nœuds, je reprends un ris dans la GV. Topoïs marche entre 8 et 9 nœuds maintenant. La mer est toujours très formée et nous décidons de manger les sandwiches que j’ai préparé ce matin. Nous ne mangeons jamais vraiment lorsque nous naviguons, nous picorons en fonction de nos envies. A peine, mon sandwich est avalé que je commence à avoir la nausée. 5 minutes plus tard, tout est par-dessus bord. Grrrr que je n’aime pas ces navigations.

Je barre un peu et le vent forcit toujours. Nous sommes entre 20 et 25 nœuds. Jean-Marie enroule un peu le génois. Nous apercevons au loin la côte de Tenerife. Il va falloir repérer l’auditorium qui avec la forme très géométrique sert d’amer.

Enfin la côte est proche, nous remontons la ligne de pêche. Ce n’est pas ce soir que nous mangerons de la bonite ou de la dorade coryphène ! Nous remettons le moteur en route, enroulons la GV et le génois. Les bouées de balisage d’entrée de la marina ne sont pas très visibles. Heureusement que l’auditorium est là. J’appelle les autorités portuaires sur le canal 12 de la VHF et ils me donnent l’autorisation d’entrer dans le chenal qui mène à la marina. Nous sommes maintenant à l’abri mais le vent souffle très fort. J’appelle le marinero sur le canal 9 et il nous indique notre place pour les 6 mois à venir.
Nous avons mis 9h40 pour avaler ces 55 milles.

Nous entendons déjà les commentaires « Quoi 6 mois ?? » « Combien ? 6 mois ? » « Ce n’est pas un peu long ? »
C’est vrai que cela peut paraître beaucoup mais nous avons le temps, nous n’avons pas de train à prendre.
On a envie de dire qu’on fait ce qu’on veut et surtout qu’on fait ce qui nous plaît.

Nous ne souhaitons pas visiter les Canaries au pas de course, nous préférons découvrir à notre rythme. Et puis, avouons-le, nous sommes tombés sous le charme de cet archipel et de ses habitants.
Nous bénéficions d’un climat agréable toute l’année, ni froid, ni trop chaud.
D’un point de vue, plus pécuniaire, le fait de rester 6 mois dans cette marina, nous permet de bénéficier d’une remise de 30 %. Quand on sait que sans réduction, le coût mensuel pour Topoïs flirterait avec les 1000 euros, nous vous laissons calculer.

Après un repas rapide, nous filons au lit pour passer une très bonne nuit.

 

 

4 thoughts on “Tenerife – Archipel des Canaries– Coordonnées GPS : 28° 27′ 30” N – 16° 14′ 48” W – 19 août 2021

  1. Corinne says:

    TOPOIS avance très bien ! Belle navigation ! On est toujours content d’avoir de vos nouvelles. Hâte de voir Tenerife à travers vos aventures. On vous embrasse, une grosse caresse à Mooring. A bientôt
    Corinne et Christophe. Et Fanfan

    • Topois says:

      Coucou à vous 3 ! Oui Topoïs avance bien. Nous avons commencé une petite escapade ce matin et Santa Cruz a déjà l’air très sympa. Il nous tarde de découvrir l’île dans ses moindres recoins. Bises à vous 2 et caresses à Miss Fanfan

  2. DELVOYE ANNICK says:

    Bienvenus à TENERIFE.
    On a adoré et on est restés encore plus longtemps que vous … mais pas pour les mêmes raisons !
    Profitez bien de l’île.
    A très bientôt pour les bonnes adresses. Il y a quelques petits resto top !

    • Topois says:

      Hola les amis !! On a vraiment hâte de découvrir cette nouvelle pépite canarienne.
      Gros bisous à vous 2 et à très bientôt au téléphone.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *