Gran Canaria – Archipel des Canaries– Coordonnées GPS : 28° 07′ 41” – 15° 25′ 34” W – Du 1 juillet au 14 août 2021

Hum comme ça fait du bien de retrouver une vie culturelle. Nous avions déjà commencé au mois dernier à refréquenter les théâtres et salles de spectacle. Juillet commence sur le même rythme avec un concert funk et groove au Paper Club. Nous sommes accompagnés de Danyel et d’Isabelle et Jean-Benoît de Maverick II pour savourer ces reprises de Stevie Wonder, Kool and the Gang, Gloria Gaynor, Earth Wind and Fire et tant d’autres. Ça nous démange de danser mais avec les mesures covid, nous sommes contraints de rester sur nos chaises. Tant pis, on bouge le haut du corps et on tape dans les mains. Et on s’amuse, c’est l’essentiel ! Le cadre est toujours super sympa et le prix du concert très attractif. 11.80 € par personne avec une boisson offerte. Qui dit mieux ? On mange sur place et on se régale pour moins de 15.00 € par personne avec les autres boissons. Ce n’est vraiment pas cher pour un spectacle de qualité.

 

 

 

Nous avons passé une belle journée chez nos amis canariens Isabel et Julio. Il fait super beau et chaud à Telde alors nous mangeons sur la terrasse supérieure mais sous un petit abri. Ils nous ont préparés quelques spécialités culinaires de Gran Canaria : sangria au cava, les papas arrugadas avec les sauces mojo verde et rojo, la ropa vieja (sorte de pot au feu avec de la viande, des pommes de terre et des pois chiches), le chorizo de Teror et le boudin noir aux noisettes, des viandes au barbecue, des crevettes à la plancha, les délicieux fromages canarios (qu’on mange dès le début du repas), des salades de lentilles, et une crème au chocolat en dessert. J’avais préparé des flans à la noix de coco. Inutile de préciser que nous étions gavés ! En plus contrairement à la France où les plats s’enchaînent les uns après les autres avec des petites pauses, ici tout arrive en même temps et à une vitesse folle. Après le repas, on danse pour se détendre un peu et puis on chante. Le Karaoké est de sortie et on mixe entre les chansons canariennes, le fameux Julio Iglesias et les incontournables tubes français. Et comme d’habitude, on profite de la vie en bonne compagnie.

 

Après avoir bien gambadé sur les chemins de Gran Canaria, nous sommes contraints de rester sur le bateau. Enfin surtout mon capitaine qui souffre d’une inflammation du tendon externe du genou. Poche de glace, cataplasme d’argile verte et huile essentielle de Gaulthérie, on essaie les produits naturels pour le soulager. En complément d’un repos total, c’est super efficace. Ça demande de la patience, mais c’est merveilleux. Au bout d’une semaine, Jean-Marie est de nouveau sur pieds.

Mais pendant qu’il est immobilisé, je prends mon vélo pour aller à la découverte des autels installés en l’honneur de la Virgen del Carmen, patronne des marins. De nombreuses maisons sont décorées pour l’occasion et certains habitants du quartier de la Isleta ont installé des répliques de la Vierge à leur fenêtre. La Sainte Patronne est habillée de nombreuses robes et la préparer prend plus de 5 heures. Dans l’église, de nombreuses personnes défilent pour prier la Vierge, pour présenter un nouveau-né, pour bénir un malade. La dévotion est importante.

 

 

 

J’en profite également pour aller voir un spectacle de derviches tourneurs avec Agnès. La musique syrienne emplit le théâtre et les derviches tournent en pleine méditation. C’est toujours impressionnant de les voir comme ça pendant une dizaine de minutes sans aucune perte d’équilibre. Les morceaux s’enchaînent et les costumes sont éclatants de couleurs. Malheureusement, il est interdit de prendre des photos donc tout restera dans nos mémoires. Nous terminons par un petit restaurant bien sympathique.

  

Après la convalescence de Jean-Marie, nous partons en escapade à Artenara avec une étape restaurant au Mirador de la Cilla. Le restaurant est situé dans une grotte avec un panorama de folie. Nous nous arrêtons à la Grotte de la Virgen de Fátima, une charmante petite église troglodyte.

Nous profitons de nos derniers jours de location de voiture pour aller au Charco de las Palomas à Tejeda. Normalement il y a des cascades mais c’est sec, très sec. Nous marchons un peu car la promenade n’est pas très longue, nous pique-niquons à l’ombre car il fait 35 degrés et en profitons pour cueillir des amandes en libre-service.

Il y a quelques temps, nous avions repéré une rue dont les trottoirs étaient ornés de statues en bronze. Nous retournons donc à Cruce de Arinaga pour voir Los juegos infantiles (les jeux d’enfants). Ce sera notre dernière sortie en carrosse sur Gran Canaria puisque nous devons rendre la voiture.

  

 

Entre les promenades, nous bricolons sur le bateau. Jean-Marie installe une prise directe d’eau. Lorsque nous sommes en marina, nous sommes directement branchés au réseau du port. Cela nous évite de remplir les réservoirs et de faire fonctionner les pompes.

Pendant ce temps, je m’occupe de l’entretien : fonds de cale, vaigrage, plafond, équipets, tout y passe. C’est le grand nettoyage d’été ! Je démonte toutes les housses des matelas, je frotte, ça sèche ! Ou comment brûler des calories en assainissant l’atmosphère.
Après l’intérieur, on s’occupe du pont. Jean-Marie se charge du lessivage complet. Je m’atèle à la capote. On démonte tout, on lave, on lustre, on remonte. Pour maintenir Topoïs, en bon état, ça demande un peu d’efforts !

Nos amis Maribel et Juan Carlos nous invitent chez eux pour un repas qui ne sera pas très light. Tortilla et fromage en entrée, paella en plat de résistance, saucisson au chocolat fait par mon skipper en dessert, quelques fruits secs pour grignoter en regardant la cérémonie de clôture des jeux olympiques, puis churros au goûter. Inutile de dire que nous avons jeûné le soir !!!
Nous passons une belle journée, en bonne compagnie et bien entendu, territoire espagnol oblige, nous jouons au Bingo. Dire que nous les avons rencontrés car j’avais proposé de les prendre en photo au Carnaval en février 2020. Les canariens sont vraiment des gens très ouverts et sympathiques. Tout paraît si simple !

 

Après des mois de fermeture liée au Covid, l’aquarium de Gran Canaria a ouvert. Et nous nous y rendons pour profiter des grands bassins tout en faisant une bonne action. En effet Poema del Mar participe à la protection de l’environnement avec notamment l’étude et la réintroduction d’une tortue endémique des Canaries, l’étude des requins anges.
Nous commençons notre exploration en plongeant dans « La Jungle » qui recrée les paysages et la biodiversité des différentes régions du monde. Nous découvrons ensuite « Le Récif », un gigantesque cylindre de 400 000 litres d’eau qui présente une grande variété de couleurs créées par les poissons et les récifs coralliens. La troisième zone est le « Deep Sea », et nous sommes surpris par le plus grand bassin d’Europe avec une vitre incurvée de 37 mètres de long. On a l’impression d’être au fond de l’eau. Plus de 350 espèces sont représentées au Poema del Mar. L’aquarium est joli, bien pensé. Voir les poissons et les méduses nager au son de la musique classique est un enchantement. On reste plus de deux heures trente à profiter du spectacle, tranquillement, sans bousculade. Une superbe après-midi !!

      

     

 


Après plusieurs mois à Gran Canaria, il va falloir songer à changer d’île. Nous sommes bien ici, nous avons nos habitudes, de nombreuses connaissances mais il nous tarde d’aller à la découverte de Tenerife.

Alors on prépare Topoïs à reprendre la mer. Jean-Marie vérifie les voiles, fait la vidange du moteur. Je range nos petits objets de décoration, je cale dans les placards. Dans 4 jours, nous serons sur l’eau pour une nouvelle destination !

2 thoughts on “Gran Canaria – Archipel des Canaries– Coordonnées GPS : 28° 07′ 41” – 15° 25′ 34” W – Du 1 juillet au 14 août 2021

    • Topois says:

      Merci Daniele. Nous préparons le bateau et nous apprêtons à partir demain matin pour Tenerife. A très bientôt sur un nouvel article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *