Nettoyage de la coque

C’est fou comme la coque de notre fidèle destrier se salit ! On doit être bien sous Topoïs car une multitude de petits locataires viennent s’y installer : coquillages divers et variés, algues plus ou moins grandes.

Il est donc nécessaire de faire un petit nettoyage en attendant le prochain antifouling lorsque nous sortirons Topoïs de l’eau.

Après avoir fait appel à un plongeur, Jean-Marie s’est dit qu’il pourrait le faire lui-même. Il a donc enfilé sa plus belle tenue pour aller gratter la coque avec précaution.

 

Cette plongée dans le port  l’oblige à remonter prendre de l’air régulièrement, il a donc décidé de se confectionner un narguilé-maison. Avec un compresseur électrique, quelques mètres de tuyau et quelques raccords, il a réalisé l’équipement efficace. Il aurait pu prendre des bouteilles de plongée mais cela incombait de recharger les bouteilles dans des centres de plongées et de les faire ré-éprouver. 

 

 

 

Grâce à ce système, nous sommes autonomes et pouvons plonger à notre guise. 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *