Gran Tarajal – Fuerteventura – Archipel des Canaries– Coordonnées GPS : 28° 20′ 74” N – 14° 02′ 26” W – Du 10 au 13 février 2020

Lundi 10 février 2020

Après une nuit très mouvementée à Puerto del Rosario, nous quittons la marina avec hâte. La houle entrant dans le port nous a rappelé notre séjour à Peniche au Portugal. Les amarres qui font des à-coups contre le ponton, les pare-battages qui couinent. Nous avons finalement très peu dormi. Heureusement la navigation jusqu’à Gran Tarajal n’est pas très longue. Nous partons à 10h20 et naviguons tranquillement jusqu’à notre prochaine escale.



Nous avons réservé une place au ponton sur le site internet dédié à Puertos Canarios et nous appelons à la VHF pour nous annoncer. Dès le passage de la digue, nous retrouvons notre petit port favori de Fuerteventura. Des équipages qui étaient déjà là en novembre, nous accueillent. C’est simple, nous avons l’impression de revenir « à la maison ». Nous aimons beaucoup cet endroit qui est simple et encore authentique. Nous nous installons tranquillement et je vais au bureau pour notre entrée.


La soirée se passe paisiblement et nous ne tardons pas à aller nous coucher pour rattraper le sommeil de notre dernière nuit.

Mardi 11 février 2020
Ce matin, je vais faire quelques courses chez Hiperdino, essentiellement des fruits et légumes et du poisson. Nous n’avons pas encore réussi à pêcher et nous en avons un peu marre du jambon, des œufs et des « knackies ».
Jean-Marie commence les moustiquaires pour équiper chacun de nos hublots. Il fait donc un gabarit et découpe des plaques dans lesquelles nous insérerons de la toile moustiquaire.


Cet après-midi, Mooring a rendez-vous au toilettage. J’avais remarqué que le vétérinaire proposait aussi ce service et ils sont tellement compétents et sympathiques que je me laisse tentée par la « peluqueria ». Dès la prise de rendez-vous, on me demande quelle coupe je souhaite. A vrai dire je n’en ai aucune idée car là où nous allions en France, on ne m’a jamais proposé de choisir. A 14h30, nous voici donc au cabinet. Mooring est reconnue tout de suite et les vétérinaires viennent les uns après les autres pour nous saluer. Isabel, la toiletteuse prend Mooring en charge et m’autorise à l’accompagner. Isabel est une véritable passionnée des animaux et cela se voit dans le travail qu’elle réalise. Elle n’a pas l’habitude de voir des Cavaliers King Charles et me demande si elle peut lui faire la coupe « spéciale concours ». Pourquoi pas ? Elle m’explique que comme aux Canaries, c’est le printemps éternel, les chiens ne font pas leur mue. Il faut donc lui retirer les poils morts avec une brosse spéciale. Mooring passe trois heures entre les mains d’Isabel : retirer les poils morts, bain, rinçage, re-bain, re-rinçage, démêlant, massage, nettoyage des oreilles, coupe des ongles, nettoyage des yeux, séchage, brossage, brume parfumée. Elle dort à moitié debout, elle est tellement peu habituée à ce genre de service.


Ma « bestiole » est une vraie starlette ! Au moment de payer, c’est aussi une surprise puisqu’on ne demande 23.00 € alors qu’en France, je payais 35.00 € (pour une heure de toilettage).

Pendant ce temps, Jean-Marie bricole et plonge pour vérifier que les anodes changées à la Graciosa sont toujours bien en place.

Mercredi 12 février 2020
Aujourd’hui, après un peu de ménage, nous nous relaxons en profitant du soleil.




Ce midi, nous décidons d’aller manger une pizza dans un restaurant qu’on nous a recommandé. Effectivement, c’est très bon mais très copieux. On rentre à bord de Topoïs complètement repus. Nous nous installons dans le cockpit au soleil pour lire.

Jeudi 13 février 2020
Nous continuons les moustiquaires et réparons un morceau de filet de filière qui avait été déchiré.



Nous regardons les cartes et planifions nos prochaines escales. Nous essayons de trouver le meilleur endroit pour laisser Topoïs lors de notre retour en France et ce n’est pas chose facile. Il nous faut une marina bien abritée, protégée du mauvais temps et si possible bon marché. Mais il nous faut aussi trouver un moyen de rejoindre Lanzarote car c’est de là que nous avons pris nos billets d’avion. C’est donc un peu « prise de tête ». La voile c’est aussi ça ! 😉 

One thought on “Gran Tarajal – Fuerteventura – Archipel des Canaries– Coordonnées GPS : 28° 20′ 74” N – 14° 02′ 26” W – Du 10 au 13 février 2020

  1. Daniele says:

    Bonjour les voyageurs 😁 j’aurais bien aimé voir Moorîng toilettée après ces heures de «bichonnage »  Ça a du lui faire tout drôle la pauvre … quoi que … 😁
    Cool l’idée De la moustiquaire sur gabarit, vous en avez tant que ça ? Et le gabarit tient bien en place ? Je vais y songer également.
    Pour le lave linge je suis deg’, nous en avion un sur le voilier et nous l’avons condamné au profit d’un congélateur ! je regrette à présent que tu me dis que c’est le top! 😩😩 mon compagnon ne veut pas refaire un trou dans la coque. Snife
    Bonne continuation et à bientôt de vous lire
    Daniele

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *